Dungeon Encounter

Game de dongeons et dragons
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pépé un vieux pas très commode

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pépé un vieux pas très commode   Mer 3 Avr - 21:02

-background-
il y a 150 ans, un homme du nom de Théodore Mains-de-fer (25 ans) voulais décupler sa force. Pour ce faire, il conclut un pacte avec une sorcière qui, en lui rendant son âme, le rendrait surpuissant, qu'il garderait toujours cette force et qu'il serait immunisé au passage du temps. ce que la sorcière ne l'ui avait pas dit, c.est que au fil des années son apparence continurait d'évoluer 150 ans plus tard il vivait encore jeune et vaillant a l'intérieur, mais vieux et faible a l'extérieur. Aussi, plus son apparence vieillsait, plus les gens de son village commencèrent a l'appeler Pépé ou Papy. plus les années passèrent, plus les villageois se moquairent de lui en changeant son nom de Mains-de-fer en Canne-de-fer.

peu a peu, Théodore Mains-de-fer devint le vieux Pépé Canne-de-fer un jour, lassé de ne rien faire, il décida de revêtir sa vieille armure de plates qu'il portait fièrement jadis. Cependant, craignant la colère des villageois si ils le voyaient dans cette armure il décida quand-même de mettre une de ses vieux draps en tissu par dessus l'armure pour la cacher.
quelques heures plus tard, il avait fait son sac, remplit sa bourse de pièces d'or et quitta cette demeure qui a été la sienne pendant tant d'années.

un jour, alors qu'il se promenait de ville en ville il passa par mikat ou il se laissa influencer, après peut-être une biaire de trop, de prendre le pari de monter au sommet de la montagne et de revenir indemne. pris d'une grosse rage d'orgeuil, il disa au tavernier qu'il était capable de monter et de revenir autant de fois qu'il lui plaira. le tavernier, certain de pouvoir gagner son paris, lui proposa toute sa bourse qu'il n'y arriverais pas insulté par les paroles insidieuses de celui-ci, il tourna les talons, sortit de l'auberge et se dirigea au sommet de la montagne une fois arrivé en haut, il commenca a redécendre il vit se qui semblait être un groupe de personnes se diriger pris de panique, pensant que le tavernier avait engagé des assasins pour qu'il ne remporte pas son paris, il courra dans les bois et alla se cacher pour ainsi attendre que la dite bande ait passé son chamain.

une fois passée il sortit des fourrées du petit boisé et commenca a courir dans l'autre direction. Tout en regardant par dessus son épaule pour voir si il n'était pas pris en chasse il trébucha et se tordit un pied. une fois relevé, ne voyant personne autour de lui, il décida de se remettre en route, mais il avait bien trop mal. il sortit donc sa canne de son sac et commenca a boiter très lentement vers le bas de la montagne priant Érathis de lui venir en aide pour qu'il ne rentre pas a mikat blessé afin d'éviter ainsi de perdre son pari envers le tavernier c'est alors qu'il eut une idée. ne pensant plus au supposés assasins il se dit : pourquoi ne pas s'arrêter et attendre que ma jambe guérisse pour ensuite reprendre la route? sur ces mots il s'arrêta près d'un grand chêne et dressa un sac de couchage au pied de celui-ci.


LA CANNE DE PÉPÉ--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

un jour alors qu'il se fesait vieux d'apparence, il se fit dire par le prêtre de son village qu'il ne devrait pas se promener avec un marteau de guerre a son age car cela éffrayait un peu les gens de voit un petit vieux se balader avec une arme de cet envergure. conscient de ce fait, Théodore compris qu'il ne pouvait plus officiellement avoir d'arme en sa possesion il rengea donc le tout dans un coffre de sa maison. quelques jours plus tard, s'ennuyant de son armure de plates et de tout son équipement de guerrier adoré il se disa: et puis merde! moi aussi j'ai le droit d'avoir une arme!
il prit donc son vieux marteau de guerre et alla a la forge du village.

Pépé-
Je veux que mon arme soit prete pour le combat! disa t-il au forgeron


forgeron-
Écoutez pépé!, vous savez très bien que le le prêtre Augustin vous a formellement interdit de porter une arme. Il m'est donc impossible de vous en fabriquer une ou de réparer celle-ci....cependant je ne vous dirait pas que vous pouriez en faire une sans ma surveillane et je ne pourrait certainement pas vous dire qu'il y a un manuel de forage sur l'établit du batiment principal et il y a une chose que je ne puis vous dire sous aucun prétexte c'est que la forge sera laissé sans surveillance demain soir, pendant la fête du village, qui célèbre ses 355 ans.


sur ces mots il tourne les talons et s'enfonce dans sa forge faisant ccmee si il ne s'était jamais rien passé

Pépé-
forgeron!


forgeron-
oui?


Pépé-
pourquoi me dire tout ça? il me semble que vous êtes l'un des plus proches ami du prêtre Augustin!


forgeron-
écoutez, vous pensez que mon père ne ma pas raconté votre histoire monsieu THÉODORE Mains-de-fer!?
je sais qui vou êtes et je connais aussi votre histoire. Je uis peut-être éffectivement un ami d'Augustin mais contrairement a lui, je ne suis pas quelqu'un qui se préocupe seulement de ses intérets personnels, moi je m'occupe de la forge, je suis forgeron je me fous pour qui fabrique des armes et pourquoi. je sais seulement que vous, monsieu Théodore vous nêtes pas ce que votre apparence laisse croire.


tout en retournant les talons une deuxième fois il lance:

forgeron-
la subtilitée est parfois très meurtrière...


puis il entre dans le batiment principal et se remet au travail.

le lendemain soir, Théodore se rendit sans être vu a la forge, pris le manuel de forage et s'arêta sur ces derniers mots que le forgeron lui disa:((la subtilité et parfois très meurtrière))

Pépé-
ha! je sais! je vais fabriquer une canne!


sur ce fait il alla dans la réserve de la forge, pris un manche en bois, le fit durcir comme un barreau d'acier, pris son marteau, coupa la tête de celui-ci fixa la tête sur le baton et pour finir il fabriqua une base en acier, et le mit le baton dans la base. Doué pour les arts, il sculpta le baton de bois avec de magnifiques gravures de style ancien puis grava le nom de la seule femme qu'il avait jamais aimé:DOLLY.
tout en vieillissant, il vut sa femme et ses enfants mourir lors d'un attaque du village 50 ans plutot. fier de sa nouvelle arme il éteint le feu et sortit du batiment principal en cachette tout en marchant avec sa nouvelle ``canne`` nommé Dolly en l'honeur de sa femme et de ses enfants. Rendu chez lui, il se jura de toujours avoir cette canne sur lui en tout temps. Canne qui pouvait aussi servir de marteau de guerre touut dépendant de la situation.

Revenir en haut Aller en bas
 
Pépé un vieux pas très commode
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vieux canichou très urgent BETHUNE - ADOPTE AVEC PILOU
» diorama : de très vieux amis
» [tuto] De très vieux amis
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» Pour une occasion très spéciale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dungeon Encounter :: Hors jeu :: Backgrounds-
Sauter vers: